bouclier-brennus"Ah ! Nous les terribles guerriers du Pilou - Pilou !"

Le "Pilou - Pilou" est prêt à être repris par des milliers de supporteurs du RCT, au Stade Mayol, où sera retransmis sur les deux écrans géants la finale du Top 14 opposant Toulon à Toulouse. Le RCT n'avait plus participé à une finale depuis son titre en 1992.


L'histoire du Rugby Club Toulonnais

3 juin 1908, naissance du RCT à la suite d'une réunion dans la salle "Mon Plaisir" dans le quartier de la Rode, de la fusion de l'Etoile sportive varoise et drapeau-zde la fraction toulonnaise du Stade Varois, club basé à La Seyne-sur-Mer, le tout à l'initiative de Me Leenaerts et de M. Gorlier. Les Haut-Garonnais du Stade Toulousain sont à l'origine des couleurs toulonnaises. Ils avaient en effet participé à la création du RCT en offrant des maillots rouges et noirs en 1908.

En 1909, le RCT participe à sa première finale nationale de Deuxième série face à Montauban, après avoir battu l'Olympique de Marseille en finale du Championnat du Littoral, mais perdra son match. Un an après, c'est la reconnaissance, avec la première finale et la première victoire en Championnat de France contre le Lyon Olympique Universitaire au Parc Lescure de Bordeaux par 6 à 3. Le club demeurera ensuite dans les meilleurs, mais échouera à quatre reprises en finale (1948, 1968, 1971 et 1985). Menée par leur entraîneur au bandana Daniel Herrero, le RCT ramène enfin le Bouclier de Brennus sur la rade en 1987, après avoir battu le Racing en finale. Il récidive en 1992, contre le Biarritz Olympique.

Coup de tonnerre en 2000, en raison d'un déficit cumulé de 10 millions de Francs, la Ligue nationale de rugby décide de rétrograder le RCT en Deuxième division.

Ce n'est qu'en 2005 que le club sera sacré champion de France de Pro D2 et réintègrera l'élite. Malheureusement, avec trois victoires en 26 rencontres, Toulon retombe immédiatement. L’arrivée d’un nouveau président, Mourad Boudjellal, laisse présager des lendemains qui chantent. Il orchestre un recrutement spectaculaire, attirant en Pro D2 des routiers de l’élite qui lui font affirmer que Toulon est « le quinzième club du Top 14 ». Nico Breedt, Jean-Jacques Crenca, Yann Delaigue, Isoa Ulago Domolailai, Rob Henderson, Norman Jordaan, George Kutarashvili, Dan Luger, Kiri Mariner, Daniel Muller, Gonzalo Quesada, Jean-Baptiste Rué, Siaki Tukino, Tana Umaga et Roger Warren participeront à la saison 2006-2007 avec pour objectif de rejoindre le Top 14

Le recrutement pour la saison 2007-2008 est encore spectaculaire avec les signature d'Orene Ai'i, George Gregan, Anton Oliver, Saimone Taumoepeau, Alessio Galasso ou encore Estaban Lozada. Sous les ordres de Tana Umaga, le RCT confirme ses prétentions lors du match d'ouverture grâce à une victoire fleuve contre Béziers, 41 - 7, au Stade Mayol.

Après avoir conservé la première place du classement depuis la première journée, le club est finalement sacré champion de France de Pro D2 deux journées avant la fin de la saison après sa victoire contre son dauphin, le Racing Métro 92.

La saison 2008-2009 vit notamment les signatures de Jerry Collins, de Christian Liebenberg, de Sisa Koyamaibole etc. Pour ce retour en Top 14 le club finit 9ème du Championnat.

La saison 2009-2010 est celle de la signature notamment de Pierre Mignoni et de Laurent Emmanuelli. Mais aussi de Jamie Robinson, Felipe Contepomi, Juan Martin Fernandez Lobbe, Rory Lamont, Sébastien Bruno et de Jonny Wilkinson. Philippe Saint-André est intronisé entraîneur. Le RCT finit invaincu dans son antre de Mayol, 2ème de la phase de poule et se qualifie directement pour les demi-finales. Toulon tombe en demi-finale contre Clermont (35-29) après les prolongations et un match à suspense.

stadeLa saison 2010-2011 a vu de nouvelles stars débarquer à Toulon telles que George Smith, Paul Sakey, Carl Hayman et de Rudi Wulf. Afin de mieux répondre aux exigences de la LNR et des quotas de JIFF (Jeunes Issus des Filières de Formation), le club enregistre également les signatures des Français Jean-Philippe Genevois, Benjamin Lapeyre, Geoffroy Messina, et de Christophe Samson. Après des débuts poussifs (deux défaites lors des deux premières réceptions à Mayol), le RCT est reparti de plus belle et est désormais dans le bon wagon pour espérer rejouer les playoffs. Mais le club finit 8eau classement général suite a sa défaite contre Montpellier, futur finaliste du Top 14, le 7 mai 2011.

A l'automne 2011, Philippe Saint-André, nommé entraîneur de l'équipe de France, quitte le club de la rade. Il est remplacé par Bernard Laporte. Ce dernier après une 3ème place lors de la saison régulière réussi à hisser le club en finale du top 14 face au Stade Toulousain après avoir battu le Racing Métro, 17-14 en quart, et Clermont, 15-12 en demi finale.

 

Et aujourd'hui

On y est. Toulon – Toulouse… C’est la superbe affiche de la finale de Top 14 qui se jouera demain au Stade de France. Comme dans chaque match, les chances de remporter le championnat est de 50 - 50. Mais Toulon devra se méfier de Toulouse. L'avis d'un expert, celui de Thierry Louvet, ancien troisième ligne aile à Toulon, deux fois champion de France et co-entraîneur du RCT entre 2004 et 2008. Ecoutez son interview...

 

Des supporters qui sont en effervescence, à la veille de cette finale tant attendue. Et parmi eux, il y a bien sûr Hubert Falco, le maire de Toulon. Ecoutez son interview...