ProvenceDans le Var, en Vaucluse et dans le Gard, le Front National vise plusieurs sièges.

Si la Provence a souvent accordé au parti d'extrême droite ses meilleurs résultats, élisant même deux députés FN en 1988 et 1997 (Yann Piat et Jean-Marie Le Chevalier dans le Var), le scrutin uninominal à deux tours a, dans la plupart des cas, barré ses candidats à l'Assemblée nationale. Mais la poussée mariniste de la présidentielle et un climat politique marqué par une proximité de plus en plus ouvertement affichée et décomplexée d'une partie de la droite locale avec les thèses frontistes, pourraient bien cette fois changer la donne.

Le Var... "C'est le département de la fidélité, ancré autour du port militaire de Toulon, avec sa tradition ultramaritime, maritime et historique", dira du Var Marine Le Pen. La candidate du Front National est arrivée en deuxième position au premier tour de la présidentielle dans les huit circonscriptions, avec près de 25% des voix. On pense également à l'élection du frontiste Jean-Paul Dispard aux dernières cantonales (élection ensuite invalidée). Un département très à droite où Nicolas Sarkozy a obtenu 62,64% des suffrages au deuxième tour. Et les sept députés sortants sont tous UMP, six d'entre eux avaient été élus dès le premier tour en 2007. Une nouvelle circonscription est à conquérir cette année. La huitième, et le Front National ne compte pas la laisser passer. Le secrétaire départemental FN et candidat dans la septième circonscription espère bien avoir le maximum de députés élus, lorgnant notamment la troisième, la sixième, la septième et donc la huitième circonscription. La multiplication des candidats à droite comme à gauche pourrait donner ses chances au Front National.

Le Vaucluse... C'est en Vaucluse que Marine Le Pen a fait son meilleur score à la présidentielle, 23,03% au premier tour. Le Front National y avait même raflé un siège aux cantonales de 2011 à Cavaillon. Et c'est dans ce département là que le parti espère frapper le plus gros coup, avec comme porte-étendard une Le Pen de la troisième génération, Marion 22 ans, petite-fille du leader historique Jean-Marie Le Pen et nièce de la présidente du Front National. A Carpentras-sud (troisième circonscription), où elle se présente, Marine Le Pen a recueilli 31,50% des suffrages le 22 avril, loin devant Nicolas Sarkozy (27,65%) et François Hollande (19,10%).

Le Gard... Le Gard, seul département à avoir placée en tête Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, 25,51% des voix. Un score qui permet au FN espérer être présent au second tour dans les six circonscriptions. Marine Le Pen est arrivée en première position dans deux d'entre elles : Saint-Gilles (28,87%) et Alès-est (25,82%), et en seconde position dans les quatre autres avec des scores compris entre 22,77% et 25,87%.

Le Front National espère bien capitaliser ses gains lors de ces législatives, lorgnant plusieurs sièges qui apparaissent, sur le papier, à sa portée. Écoutez ce qu'en pense la politologue Virgine Martin...