Et boum ! Une nouvelle affaire concernant les étudiants chinois secoue les milieux d'enseignements toulonnais. Après l'ancien président de l'Université du Sud-Toulon-Var, Laroussi Oueslati, c'est au tour aujourd'hui de Philippe Lesburguères, directeur général du Conservatoire National à Rayonnement Régional (CNRR) de Toulon Provence Méditerranée de devoir s'expliquer sur les résultats d'une enquête administrative. Ce dernier a été suspendu hier pour quatre mois.

L'affaire. Une enquête administrative menée durant deux mois par Valérie Paecht, directeur général adjoint de TPM, a révélé des faits assez troublants concernant l'admission de certains étudiants chinois, qui sont au nombre de 47 actuellement, au CNRR de Toulon Provence Méditerranée. Selon elle, le concours d'entrée au conservatoire n'a pas été respecté comme l'exige le règlement...

Au titre de l'article 40 du code des procédures pénales, ce résultat d'enquête a amené le président de TPM, Hubert Falco, à alerter le procureur de la République et a suspendu pour quatre mois Philippe Lesburguères. Un conseil de discipline va maintenant être saisi pour décider d'une éventuelle sanction, celle-ci pouvant aller d'un simple avertissement à une révocation pure et dure. Une enquête pénale a par ailleurs été ouverte par la police judiciaire de Toulon. A cette heure-ci, rien ne permet de dire ci ces étudiants chinois ont obtenu leur entrée moyennant finance. "L'affaire est maintenant entre les mains du procureur", précise Valérie Paecht.

Le Conservatoire National à Rayonnement Régional a été créé en 2002 par la communauté d'agglomération de Toulon Provence Méditerranée. C'est le premier établissement d'enseignements artistiques intercommunal et regroupe onze écoles de musique à Toulon, Hyères, La Garde, La Seyne-sur-Mer, Le Pradet, Carqueiranne, Six-Fours-les-Plages, Saint-Mandrier-sur-Mer, Oullioules, le Revest-les-Eaux et La Valette-du-Var. Le CNRR compte à ce jour 4 mille 500 élèves. Philippe Lesburguères dirige le Conservatoire depuis 2003. Olivier Perin, responsable du site, en assure désormais l'intérim.